Sénatoriales: Les candidats du Parti communiste

Serge Laybros, le secrétaire fédéral du PCF46. Marie Piqué, vice-présidente du conseil régional fera équipe avec Christian Bousquet, élu d’opposition à Castelnau-Montratier/Sainte-Alauzie. «Le deuxième ticket», pour reprendre la formule de Serge Laybros, est constitué de William Gout, conseiller municipal à Fajoles, et Christiane Sercomanens, maire adjointe à Figeac. Serge Laybros rappelle les 92 voix et les 14,85 % des suffrages recueillis par Marie Piqué et Jean-Bernard Sahuc en 2011. Un score qui rend légitime à ses yeux la volonté du PC de repartir dans ces sénatoriales.

Pour convaincre les grands électeurs de voter pour eux, les candidats communistes n’épargnent pas le gouvernement Macron : «Les 300 000 emplois aidés qui vont disparaître, la baisse des dotations de fonctionnement pour les collectivités, la baisse des APL de 5 €, la casse du Code du travail, de l’Éducation nationale, de l’agriculture.» Ces candidats PC rappellent «le besoin de sénateurs qui soient des forces de proposition». Pas ou peu de mots sur la France Insoumise et Jean-Luc Melenchon «Ils ont choisi de ne pas participer à ces élections, trouvant le Sénat obsolète», lâche Serge Laybros regrettant au passage que les médias en avaient fait beaucoup sur le rassemblement de Marseille et peu sur l’université d’été du PC…

La Dépêche

« Être sénateur de notre département, c’est d’abord porter la parole des élus locaux, à travers leur diversité et leur pluralité. C’est s’engager sur un contrat clair de mandature pour défendre au sénat l’architecture républicaine des institutions qui place en son cœur les communes et les départements. » Serge Laybros

“Pour un élu soit on est au service de la finance, soit au service de l’épanouissement de l’humain, j’ai fait ce choix là” Marie Piqué.

site du PCF du Lot

1 commentaire pour “Sénatoriales: Les candidats du Parti communiste

  1. jevouslis
    mercredi, 6 décembre 2017 à 11:58

    Le comité lotois des « Amis de l’Humanité » vous invite à la projection, vendredi 8 décembre à 20 h, au cinéma Le Quercy de Cahors, du film Le Jeune Karl Marx, de Raoul Peck, auteur par ailleurs du très beau « I am not your negro » vu récemment à Cahors. Ce film réalisé à partir des correspondances de Marx et Engels et de Marx et sa femme Jenny, raconte, dans une fiction magistralement interprétée, la vie de ces intellectuels à la veille de la révolution de 1848. Raoul Peck nous montre une pensée émancipatrice se forgeant au cœur de l’action politique pour changer le monde. La projection sera suivie d’un débat animé par Jean Quétier, jeune philosophe, spécialiste de Marx, auteur du livre « Découvrir Marx ». Le lendemain, samedi 9 décembre, de 10 h 30 à midi, il sera à la librairie Calligramme, rue Joffre à Cahors, pour présenter son livre au public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.