Soutien à Notre-Dame des Landes à Figeac et Cahors

Devant la sous-préfecture de Figeac, il y avait, hier midi, un petit air de la ZAD de Notre-Dame des Landes. Car pour ce rassemblement de soutien, chacun avait amené son pique-nique et son bâton à fixer aux grilles du bâtiment public. Parmi cette quarantaine de participants, certains témoignaient : «Il y a un an et demi, nous avions participé à une action au cours de laquelle nous avions planté 30 000 bâtons, pour 30 000 personnes sur la ZAD. L’idée étant de revenir les chercher si l’État tentait de nous déloger.» Comme l’expliquait la Confédération paysanne, il s’agissait de dénoncer «la destruction de projets agricoles et de lieux de vie dans la Zone agricole en développement de Notre-Dame des Landes». Des bâtons à Figeac donc, et des banderoles aussi où on pouvait lire : «L’État sème la violence, plantons la résistance.» Et comme à Notre-Dame des Landes, le décor n’aurait pas été complet sans la présence forte de la gendarmerie.

Les manifestants ont décidé de se donner rendez-vous tous les midis à Figeac, au carrefour du boulevard Juskiewenski et de l’avenue Pezet, jusqu’à l’arrêt des expulsions de la ZAD.

Même mouvement de mobilisation et même sentiment d’indignation hier soir à Cahors, sur la place Mitterrand où une trentaine de personnes se sont réunies pour manifester leur soutien aux Zadistes «durement expulsés par des hommes en armes» a lancé l’un d’eux.

Ils ne se réclamaient d’aucun parti politique. «Nous sommes là en tant que citoyens indignés par l’attitude du gouvernement et des militaires sur la ZAD», tempête une femme en brandissant un panneau de soutien. Avant de se disperser, le petit groupe a promis de poursuivre cette mobilisation «tant que les affrontements se poursuivront sur la ZAD. Nous allons rejoindre nos camarades de Figeac. Cette violence est inadmissible. Il est normal d’être révolté et de le montrer», conclut un manifestant.

 

6 commentaires pour “Soutien à Notre-Dame des Landes à Figeac et Cahors

  1. jevouslis
    vendredi, 13 avril 2018 à 17:41

    architecture ZAD. Patrick Bouchain et le paysagiste Gilles Clément – défendent la ZAD comme un laboratoire du futur. Un terrain d’expérimentations pour de nouvelles manières d’habiter, de travailler, de cultiver la terre, de bâtir, de vivre ensemble, dans le contexte actuel d’épuisement des ressources…

    • Particule Fine
      samedi, 14 avril 2018 à 09:30

      Intéressant. Gilles Clément, grand penseur du paysage et du jardin, est une sacrée caution. Où figure cette information SVP ?

      • jevouslis
        samedi, 14 avril 2018 à 10:10

        Le Monde d’hier

  2. Landes Frédéric
    vendredi, 13 avril 2018 à 19:08

    C’est quand même dommage qu’ils ne se soient pas entendus entre eux pour porter des projets comme le proposait la préfecture de Loire-Atlantique sur leur maintien sur place. Ca illustre leur côté babacool. C’est vrai qu’il fallait des leaders individuels pour porter ces projets, il fallait qu’ils en désignent quelques uns pour leur groupe….

    • vero
      vendredi, 13 avril 2018 à 21:30

      Des projets ont été déposés… C’est l’Etat qui n’a pas laissé les procédures aller jusqu’au bout. Les forces de l’ordre sont intervenues avant !

  3. michel christian
    dimanche, 15 avril 2018 à 21:24

    Voilas le résumer d’un habitant proche de la ZAD “COLERE ! ZAD : STOP AU BIDON-VILLE DE NDDL !!
    Ce qui se passe confirme bien le vieil adage : donnez le doigt , on vous prendra la main ! On pensait que la décision de renoncer à l’aéroport de Notre-Dame des landes allait calmer les “esprits” , mais bien au contraire violences et provocations redoublent ! Ce qui était autrefois une zone de contestation presque légitime est devenue aujourd’hui une zone de non-droit total . Zadistes , vous prétendez défendre une certaine idée de l’écologie ?? Ah……….Parce que le bidon-ville que vous avez érigé là-bas , bidon-ville auquel la “jungle” de Calais n’a rien à envier , ainsi que vos barricades de pneus (qui brûlent et qui empestent l’atmosphère ) , vos détritus , vos “barrages” dignes des zones de guerre du Proche-Orient , tout ça d’après vous , C’EST ECOLOGIQUE ???
    Plus personne ne peut aller se promener sur routes et chemins sans subir une véritable inquisition , c’est une HONTE ………….
    Il y a tous les jours des gens en France qui s’endettent à vie pour créer leur activité agricole , pour créer leur affaire bio ….il y a des paysans qui croulent sous les charges , sous les impôts de toutes sortes , et qui triment tous les jours pour joindre les 2 bouts ! Il y a des étudiants qui s’inscrivent dans des filières agricoles , payant très cher leurs études , dans l’espoir d’obtenir un diplôme ! Et eux , les zadistes , ils décrètent ….que tout leur est dû ! Ils sont CHEZ EUX , ils s’installent où ils veulent comme ils veulent et c’est normal !!!
    Ils s’accaparent des territoires comme au temps du far-west , normal aussi !!
    L’ETAT AURAIT DÛ AGIR PLUS TÔT ! Mais que voulez-vous , la terreur du gouvernement , ce qui l’amène à prendre des pincettes et à laisser canarder les forces de l’ordre , c’est qu’on laisse sur le carreau d’autres Rémy Fraisse ……!
    On est en France , ou on n’est plus en France à NDDL ???
    Alors DEHORS les zadistes , et plus vite que ça !! Et ensuite , la pauvre campagne par là-bas aura besoin d’un bon nettoyage !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.