Vincent Labarthe réélu président du Grand Figeac

Vincent Labarthe a été reconduit hier matin à la tête du Grand Figeac. Il a obtenu 110 voix, contre 11 à Philippe Landrein, seul autre candidat.

Quelque 125 délégués communautaires (dont 49 nouveaux) des 92 communes du Grand Figeac étaient réunis ce mercredi 15 juillet à 10 heures, pour procéder à l’élection de son président, de ses vice-présidents et des autres membres du bureau de la communauté de communes.

Après l’appel des représentants par Vincent Labarthe le président sortant, celui-ci cédait la place au doyen de l’assemblée, Damien Bancel de Sauliac-sur-Célé, qui lançait un appel à candidatures.

En lice, deux hommes : Vincent Labarthe candidat à sa propre réélection, et Philippe Landrein, conseiller nouvellement élu sur Figeac.

À tour de rôle, chacun a expliqué sa démarche et son ambition pour la communauté. “Je trouve qu’il est intéressant de porter une autre parole sur ce territoire, qui trop longtemps n’en a connu qu’une, précisait Philippe Landrein. Mon projet se résume en six points : gouvernance réinventée, amélioration des TEPOS (Territoire à énergie positive), offre de santé, projet intergénérationnel, diversification économique et sauvetage de notre économie locale. Soit un vrai projet de territoire ! Je désire aussi réduire à onze les vice-présidents et à sept les membres du bureau.”

De son côté, Vincent Labarthe proposait “une gouvernance organisée pour un projet ambitieux déjà commencé, s’appuyant sur plusieurs territoires : une unité urbaine Figeac/Capdenac-Gare à affirmer, et quatre pôles d’équilibre : Latronquière, Lacapelle-Marival/Leyme, Assier/Livernon et Cajarc. Avec comme fil rouge de faire ensemble ce qu’on ne peut faire seul, et comme obligation la transversalité. Il faut poursuivre la structuration des services publics, créer un service dédié aux entreprises et au territoire pour renforcer son attractivité, sans oublier le tourisme et l’agriculture.”

Après les deux professions de foi, les délégués communaux passaient au vote. À l’issue de la consultation, Vincent Labarthe était élu avec 110 voix, contre 11 à Philippe Landrein et 4 bulletins blancs ou nuls. Un véritable plébiscite pour le président sortant qui, remerciant les votants pour leur confiance, s’engageait à faire le maximum pour porter le plus haut possible la voix du territoire.

“Je veux vous faire partager ma vision du territoire et mon désir de travailler avec vous tous. Le Grand Figeac est composé de communes disparates, ce qui pose parfois question et nous oblige à sans cesse expliquer nos actions. On doit trouver un équilibre. Nous avons un défi majeur à relever en cette période incertaine. Il faut dépasser les querelles et mener nos projets avec envie. Culture, patrimoine et sports ne doivent pas être oubliés, mais l’économie locale doit requérir toute notre attention, avec la mise à mal de l’aéronautique. Mon ambition n’est pas personnelle, mais toute portée vers notre territoire.”

Il citait ensuite une liste de neuf vice-présidents qu’il souhaitait proposer à l’élection de l’après-midi, les six derniers étant choisis et présentés par chacun des six secteurs de l’intercommunalité. Une première pour l’assemblée communautaire. Au-delà des projets, le président sortant s’engageait à ne pas solliciter plus de trois fois le même mandat, et de ne plus briguer aucune élection après 65 ans.

Les délégués des six secteurs se réunissaient alors pour réfléchir à leur candidat, avant la suspension de séance pour le déjeuner.

La Dépêche

Laisser un commentaire