Cahors : Il ne faut pas boire l’eau du robinet

Une distribution d’eau minérale est organisée ce dimanche 5 mars.

 La ville de Cahors informe que, en raison des fortes pluies, l’eau provenant du réseau public ne doit pas être consommée pour la boisson et la préparation des repas. Les autres usages domestiques restent possibles. En raison de cette restriction, la municipalité organise une distribution d’eau minérale en bouteille. Celle-ci sera opérationnelle à partir de : 10 h 30 – 12 h 30 et 16 h 30 – 18 h 30 ce jour, dans les lieux suivant :

– Quartier de Sainte-Valérie, avenue du Corps-Franc-Pommiès,

– Espace Social et Citoyen de Terre-Rouge, rue Camille-Desmoulins

– Maison du Citoyen de la Croix-de-Fer, avenue Maryse Bastié

– Accueil des services techniques municipaux, Espace Caviole, rue Wilson

– Boulodrome Saint-Georges, chemin de Peyrolis

– Ateliers Municipaux, route de Figeac

– Cour de l’école Pierre-Ségala à Lamothe, rue Louis-Malique.

Medialot

 

 

11 commentaires pour “Cahors : Il ne faut pas boire l’eau du robinet

  1. Vivien COSTE Pour le Maire, Jean-Marc VAYSSOUZE-FAURE
    samedi, 18 mars 2017 à 11:36

    Je fais suite à votre message par lequel vous sollicitiez des éléments concernant les modalités de protection de la ressource en eau que constitue la Fontaine des Chartreux.
    Je vous confirme que la Municipalité de Cahors a mis en œuvre plusieurs démarches concomitantes depuis plusieurs années, en lien avec ses partenaires, afin de garantir la protection de la ressource.
    Parmi celles-là figurent :
    · La mise en place d’une caméra de vidéo protection au droit de la Fontaine pour contrôler le site face à d’éventuelles pollutions intentionnelles.

    · La réalisation en cours d’une procédure visant à établir un périmètre de protection de la Fontaine à l’échelle de l’ensemble de son bassin versant. L’objectif consistant à réguler ou du moins à entourer de précautions les activités humaines à l’échelle de ce large périmètre de plusieurs dizaines de kilomètres carrés. De ce périmètre et de la servitude qui devra être adossée aux divers documents d’urbanisme des communes concernées découlera une diminution des risques d’infiltration.

    · L’étude de programmation en cours permettant de délimiter la nature, les modalités et les financements nécessaires à la création d’une unité d’ultrafiltration. Cette unité permettrait de limiter la survenance de ce type de phénomènes de restriction de la distribution de la ressource. Il faut néanmoins avoir à l’esprit que si cette unité est nécessaire voire indispensable, elle impliquera un investissement de plusieurs millions d’euros. En cela, l’étude en cours permettra de définir les subventions mobilisables et le périmètre de financement d’une telle unité. Elle ne pourra voir le jour effectivement qu’à moyen terme.

    Espérant que ces éléments vous rassurent et traduisent la mobilisation municipale pour sécuriser l’approvisionnement, je profite de ce message pour vous confirmer que la ressource est à ce jour de nouveau utilisable pour tous les usages domestiques et pour vous remercier de votre patience.

    Bien cordialement,

    Pour le Maire, Jean-Marc VAYSSOUZE-FAURE,

    Vivien COSTE

    Directeur de Cabinet du Maire de Cahors

  2. jevouslis
    jeudi, 16 mars 2017 à 09:05

    «L’eau est consommable sans restriction pour tous les usages sur tout le réseau» indique un communiqué publié par la mairie ce 15 mars. Prendre la précaution au début de laisser couler l’eau du robinet quelques instants avant de la boire. La Dépêche.

  3. jevouslis
    jeudi, 16 mars 2017 à 09:02

    Voici un extrait du courrier adressé par le GADEL à la préfète du Lot : «Un phénomène inquiétant de pollution touche le réseau AEP de la fontaine des Chartreux à Cahors. L’ARS a répondu à nos sollicitations en expliquant que «la cause de cette pollution est purement naturelle et liée au fonctionnement des réseaux karstiques : la turbidité est liée à l’intensité de la pluviométrie mais aussi au dépôt de matières dans les conduits».Cette turbidité intrigue tout de même car on a connu par le passé des épisodes bien plus pluvieux sans que ce phénomène ne l’accompagne. Il n’y a vraisemblablement que peu d’années que des eaux fortement teintées sont restituées au Lot par les «Chartreux» suite à des pluviométries ordinaires. Cela est peut être une conséquence des divers aménagements lourds réalisés sur l’impluvium (comme l’A20, ou a proximité de l’aérodrome de la Zone d’Activités de Cahors-Sud, anciennement SYCALA), aménagements fragilisant le karst et favorisant les perfusions».

  4. jevouslis
    mardi, 14 mars 2017 à 10:55

    Un parasite empêche de boire l’eau.
    Déclenché depuis dimanche 5 mars, le dispositif de restriction de l’usage de l’eau potable est reconduit jusqu’à mercredi, 19 heures. Le problème de turbidité réglé, un parasite a été détecté.

    Cela fera dix jours que l’eau de Cahors n’est plus potable. Dès dimanche 5 mars, suite aux fortes pluies de ce premier week-end de mars, la mairie avait déclenché l’alerte et pris un arrêté de restriction de l’usage de l’eau. «Nous avions un problème de turbidité à cause des intempéries.

    Depuis hier ce problème est réglé mais l’Agence régionale de santé nous a fait savoir hier vers 17 heures qu’un parasite avait été trouvé dans l’eau suite à un prélèvement effectué vendredi 10 mars» explique Serge Munte, adjoint au maire en charge de ce délicat dossier cette semaine.

    Au nom du principe de précaution, la ville de Cahors a donc pris la décision de prolonger la restriction d’usage de l’eau jusqu’à mercredi 15 mars inclus. L’eau provenant du réseau public ne doit toujours pas être consommée pour la boisson et la préparation des repas. L’eau peut être consommée bouillie et les autres usages domestiques restent possibles.

    10 000 abonnés sont concernés par cette mesure. Ils sont invités à s’approvisionner en bouteilles d’eau minérale distribuées gratuitement par la collectivité dans les sept centres ouverts à travers la ville (1).

    Un nouveau prélèvement doit être effectué ce matin par l’Agence régionale de santé. La situation sera à nouveau étudiée mercredi. «C’est un épisode exceptionnel par rapport à sa durée, assure Serge Munte. Cela fait 9 ans que je suis élu et c’est la première fois qu’on a un événement aussi long». A suivre donc…
    (1) Cette distribution est maintenue de 10 heures à 12 h 30 et de 16 h 30 à 19 heures ce jour, dans les lieux suivants : Espace Social et Citoyen de Sainte-Valérie, avenue du Corps-Franc-Pommiès ; Espace Social et Citoyen de Terre-Rouge, 105 rue Camille-Desmoulins ; Maison du Citoyen de la Croix-de-Fer, avenue Maryse-Bastié ; Accueil des services techniques municipaux, Espace Caviole, rue Wilson ; Boulodrome Saint-Georges, chemin de Peyrolis ; Ateliers Municipaux, route de Figeac et Cour de l’école Pierre-Ségala à Lamothe, rue Louis-Malique.
    116 000 bouteilles d’eau distribuées

    Depuis le 5 mars, les 10 000 abonnés cadurciens directement connectés à la régie municipale, alimentée par la Fontaine des Chartreux, peuvent aller chercher des bouteilles d’eau minérale dans l’un des sept centres de distribution ouverts tous les jours. Hier à midi, 116 000 bouteilles avaient déjà été distribuées. Le dispositif reconduit au moins jusqu’à mercredi mobilise deux agents municipaux par centre sans oublier ceux qui les approvisionnent au quotidien. Un épisode exceptionnel qui aura un coût certain pour la collectivité.
    A.L. La Dépêche

    • Jean Pierre J.
      mardi, 14 mars 2017 à 11:55

      Quel est le nom scientifique du “parasite”? On a le droit à des informations complétes, n’est ce pas ?

      • jevouslis
        mardi, 14 mars 2017 à 14:13

        à Jean-Pierre, c’est vrai qu’on nous parle de transparence et de big data et qu’une information aussi évidente que celle-là, on ne la trouve pas

  5. Sylvie
    lundi, 13 mars 2017 à 15:36

    Puisque la mairie de Gourdon est assidue sur le blog des bourians, ce qui crée une proximité avec les habitants de la Bouriane très appréciée, serait-il possible d’avoir une réaction suite à la proposition de redynamisation de la rue Majou dans la publication suivante : https://www.blogdesbourians.fr/celine-17-ans-gourdonnaise-medaille-dor-couture/
    Merci.

  6. Mairie de Gourdon
    samedi, 11 mars 2017 à 09:36

    La municipalité vous informe qu’il n’y a aucun danger à consommer l’eau du robinet à Gourdon.

    Ce vendredi 10 mars, une rumeur a pu inquiéter la population.

    Ni l’ARS (Agence Régionale de Santé) ni la Préfecture n’ont été alertées d’un risque éventuel.

    Les analyses en date du 15 février ont été jugées conformes.

    Le résultat des prochaines analyses sera connu lundi 14 mars.

  7. jevouslis
    vendredi, 10 mars 2017 à 20:13

    La ville de Cahors vient d’annoncer que la restriction est maintenue jusqu’au lundi 13 mars.

  8. Sylvie
    lundi, 6 mars 2017 à 01:02

    Encore ?…. Il n’y aurait pas quelques axes d’amélioration à prévoir au niveau des réseaux de distribution d’eau potable ?….. On semble investir beaucoup à Cahors en ce moment….. ne serait il pas possible de financer un acheminement de l l’eau potable plus fiable pour les cadurciens (canalisations et autres ingenieries) que de financer un cinéma multiplex ?…. en termes de qualité de vie, l’EAU POTABLE semble bien plus prioritaire que des salles supplémentaires de cinéma à Cahors par exemple, non ?….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.