Dans cinq ans une vitesse de 200 à 500 mégabits sur le net pour chaque habitant

Les négociations ont enfin abouti. Fin 2022, Aveyron, Lot et Lozère seront bien mieux équipés en fibre optique. Les trois départements, qui s’étaient regroupés judicieusement, ont sélectionné Orange comme opérateur aménageur. L’annonce a été faite hier au centre de la zone, à Rodez, par le président du département Jean-François Galliard (Serge Rigal, président du Lot, et son homologue de la Lozère étaient retenus par des obligations).

Cette bonne nouvelle met fin à des négociations entamées en 2012. Dans cinq ans, chaque habitant devrait pouvoir surfer sur le net à une vitesse de 200 à 500 mégabits sans aucun désagrément.

Un succès que Jean-François Galliard met au compte du travail mené avec les deux autres départements. «Mieux vaut travailler ensemble que tout seul, a-t-il rappelé. On a intéressé les opérateurs nationaux car on représentait 355 000 prises». Grâce au regroupement, le Lot sera fibré dans les cinq ans avec 131 055 prises.

C’est donc l’opérateur Orange qui a décroché le marché, et par là même la délégation de service public pendant 25 ans. «À ma connaissance, c’est la première fois que des départements se regroupent pour lancer une consultation, remarque Jean-Christophe Arguillère, délégué régional d’Orange. Ils ont bien défini la problématique du territoire pour trouver des moyens. Je pense que ce regroupement les a bien aidés.»

L’investissement total pour l’opérateur s’élève à 588,3 millions d’€. Dans le Lot, les collectivités, via le département (Lot numérique), la région, les intercommunalités, l’État, financeront le projet à hauteur de 44,1 millions d’€. «Nous ne l’aurions pas fait seul, mais à partir du moment où il y a des financements extérieurs, cela devient possible», résume le responsable d’Orange.

Vendredi 1er décembre, le contrat a été signé avec l’opérateur et le marché notifié. Le déploiement débutera au 1er janvier 2018 par les études techniques habituelles. Orange a en charge la construction, l’exploitation et la maintenance du réseau de fibre optique. Sur les trois départements, il est prévu la création de 400 emplois dont une partie sera pérennisée.

La finalisation de ce dossier sera présentée au Premier ministre, jeudi 14 novembre, lors de sa venue à Cahors.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.