Gourdon: Les Terminales tournent deux courts-métrages

Un concours national «Je Filme le Métier qui me Plaît», sous le Haut Patronage de la Ministre de l’Education Nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, a été mis en place pour sensibiliser les collégiens, lycéens et étudiants, dans le cadre de leur orientation et au monde du travail.

La cité scolaire Léo Ferré, une habituée des concours et maintes fois médaillée, participe à ce concours. Son projet a débuté avec Jérôme Piot qui enseigna aux terminales les bases techniques d’un scénario et ce qui doit l’accompagner.

Du jeudi 8 au samedi 10 février, 30 Terminales options Métiers de la mode et Audiovisuel du lycée Léo Ferré enregistraient différentes scènes, 11 acteurs, 3 figurants avaient trois jours montre en main. Les équipes techniques mettaient en place les décors, réglaient l’éclairage, les repères, la sonorisation pendant qu’en coulisse d’autres habillaient, maquillaient, coiffaient puis le Clap annonça le traditionnel Silence, on tourne, les acteurs et les caméras entrèrent en scène.

Un long travail en aval : le scénario, le script, les décors, les costumes puisés dans la réserve et ajustés, les répétitions.

Les Terminales Métiers de la mode et Audiovisuel et leurs professeurs

Il s’agira de 2 courts-métrages d’une durée de 3 minutes, du scénario au montage.

Le premier nommé «Mado» : Un peu d’histoire avec la vie d’une couturière dans les années 20 où les décors d’époque ont été particulièrement difficiles à monter. À noter la participation des établissements Valette et Le Comptoir des tissus pour avoir autorisé leurs installations pour les scènes tournées en extérieur.

Le deuxième nommé «De fil en aiguille» : Une parodie en référence à Alice au Pays des Merveilles. Trois grands personnages : le lapin pour la gestion du temps, le chat pour la dextérité et la précision et le chapelier pour la créativité. Les qualités nécessaires aux élèves de la section Métiers de la mode.

La limite de dépôt du dossier au concours national est le 9 mars, autant dire qu’il reste peu de temps pour le montage.

Par la suite, les courts-métrages seront présentés au concours des Rencontres lycéennes de vidéo à Bagnères de Bigorre. Ils seront aussi diffusés au sein de la cité scolaire et au cinéma L’Atalante.

La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.