La préfète annonce que le Lot est prêt à accueillir 33 migrants

Démantèlement à Calais

Démantèlement à Calais

Le démantèlement de la jungle de Calais a débuté ce lundi 24 octobre. Le gouvernement a donc demandé à tous les départements de métropole d’accueillir des migrants pour les accompagner dans leur démarche de demande d’asile.

En ce mardi 25 octobre, Catherine Ferrier, préfète du Lot, communique :

“Depuis un an, le Lot s’est inscrit dans le dispositif national d’accueil des migrants en provenance de Calais ou d’autres zones d’abris précaires et indignes. Ces migrants y séjournent temporairement dans des « Centres d’Accueil et d’Orientation » (CAO). L’objectif est de leur offrir une mise à l’abri digne et adaptée, un moment de répit pour réfléchir à la suite de leur parcours migratoire.

Ces hommes et ces femmes bénéficient d’un accompagnement sanitaire, social et administratif (accompagnement dans le dépôt de leur demande d’asile) totalement pris en charge financièrement par l’Etat. La très grande majorité de ces personnes s’inscrit ensuite dans une démarche de demande d’asile et se trouve alors orientée dans des centres d’accueil des demandeurs d’asile dont les places sont gérées au niveau national.

Jusqu’à présent, le Lot comptait 20 places d’accueil en CAO dans lesquelles ont transités 55 migrants. Parmi les derniers arrivés, 18 sont provisoirement accueillis à Figeac.

Dans le cadre de l’opération nationale en cours sur Calais, il a été demandé à tous les départements de participer à cet accueil temporaire (seulement 84 y participaient jusqu’alors) en créant 9 000 nouvelles places de CAO. Le nombre de place à créer par département a été fixé au niveau national sur la base de critères démographiques. L’effort est donc national, partagé, méthodique et maitrisé.

Dans le Lot, ce sont 33 nouvelles places qui vont être ouvertes en concertation avec les maires concernés. S’agissant de personnes qui fuient la guerre et la répression, et qui ont été éprouvées par les conditions de vie indécentes à Calais, il est important que l’accueil se poursuivre dans le calme et la sérénité.

Rappelons que parallèlement, la lutte contre l’immigration clandestine s’est intensifiée : 1789 personnes en situation irrégulière ont été éloignées du territoire depuis Calais (en 2016), et 47 000 ont été refoulées depuis le rétablissement des contrôles aux frontières.

Dans le Lot, j’ai signé 18 arrêtés d’obligation de quitter le territoire depuis le début de l’année, 10 autres sont en cours de traitement.”

 

 

4 commentaires pour “La préfète annonce que le Lot est prêt à accueillir 33 migrants

Les commentaires sont fermés