Le courvoiturage, nouveau service pour des déplacements sur des petits trajets

On connaissait le « covoiturage » voici le « courvoiturage » qui débarque sur le territoire de la Communauté de communes du Pays de Lalbenque-Limogne. Un tout nouveau service pour des déplacements sur des petits trajets. Nelly Ginestet, adjointe à la mairie de Flaujac-Poujols, vice-présidente de la communauté de communes a suivi ce dossier. La première expérience du genre sur le département du Lot
Quel a été votre objectif en proposant à la population cette nouvelle solution de déplacement ?
Notre territoire s’étend sur 23 communes. La plus petite commune, Crégols a 83 habitants, la plus peuplée, Lalbenque en a 1 800. Comme dans tous les secteurs ruraux nous avions une problématique de mobilité pour les personnes âgées, pour celles qui n’ont pas de véhicule, pour les jeunes sans permis, il nous fallait trouver une réponse innovante sur des petits trajets pour aller chez le médecin, à la pharmacie, à l’épicerie ou chez le coiffeur.
Comment avez-vous connu la société Atchoum ?
Dans le cadre de la démarche « Carte blanche » en partenariat avec la préfecture, Atchoum faisait partie des projets retenus.
Pourquoi ce nom ?
Atchoum, répond à tous vos souhaits bien sûr.
Avez-vous passé une convention avec cette société ?
La collectivité finance la plateforme téléphonique qui sera joignable gratuitement par les habitants.

En pratique, comment faire ?

Si vous êtes le passager, la demande de trajet peut se faire par téléphone, en appelant le centre d’appels d’Atchoum au 0 806 110 444 (appel gratuit) ou sur le site internet www.atchoum.eu. Atchoum trouve les trajets correspondants à votre demande et met en relation les passagers et les conducteurs.
Si vous êtes le conducteur, inscrivez-vous sur www.atchoum.eu ou en appelant au 0 806 110 444 ;
Infos à la MSAP de Lalbenque tel 0 565 242 255.

Quel est le principe du courvoiturage ?
On est sur des déplacements de courte durée, des trajets d’une dizaine de kilomètres en moyenne. C’est une solution de mobilité de proximité qui est opérationnelle depuis le 1er février.
Avez-vous déjà eu des réactions d’usagers ?
Hier, j’ai rencontré un habitant de Lalbenque qui a fait son premier déplacement Atchoum. Tout s’est bien passé, pas de souci.
Comment faites-vous la promotion de ce nouveau service ?
J’ai pris contact avec l’entreprise Lot Aide A Domicile et l’ADMR pour faire passer le message auprès d’une population forcément directement sensibilisée. On doit tenter d’apporter une solution, il faut se lancer.

Jean-Michel Fabre La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.