Les salariés des plateformes de Sarlat et Siorac ont cessé le travail.

Une postière s’est donné la mort chez elle, 24 octobre.

Bouleversés, ses collègues ont fait valoir leur droit de retrait. Une factrice de la plateforme de distribution du courrier de La Poste de Sarlat, s’est suicidée, mercredi 24 octobre, à son domicile de Saint-Cybranet (24). En arrêt de travail depuis trois mois, Paula, 44 ans, se serait plainte de “harcèlement quotidien” de la part de la direction, auprès de ses collègues.

Cette mère d’un enfant s’est donné la mort par pendaison. Après une première tentative de suicide il y a quelques semaines, elle avait été hospitalisée et les médecins lui avaient recommandé de s’installer chez ses parents, qui demeurent également à Saint-Cybranet. Mercredi, Paula est revenue à son domicile pour un contrôle médical. C’est là qu’elle est passée à l’acte. Le drame a été découvert par un proche, vers 13 h 30.

“Factrice qualité”, Paula animait une équipe de facteurs à Sarlat. Un centre où travaillent environ 70 personnes. Entre tristesse et colère, ses collègues ont donc décidé d’invoquer leur droit de retrait. Ils étaient rassemblés sur le site, ce jeudi matin, dans l’attente de la venue de représentants de la direction du travail et de la médecine du travail. Une réunion de médiation avec la direction devait être organisée dans la journée.

Le personnel de la plateforme de distribution du courrier de Siorac-en-Périgord, site qui travaille avec celui de Sarlat et qui compte une quarantaine de salariés, a également cessé le travail ce jeudi en faisant jouer son droit de retrait. D’autant que mercredi, à Siorac, une réunion liée à la réorganisation du travail s’est soldée par un accrochage violent entre un facteur et des encadrants. Un facteur qui a été mis à pied.

Aucune distribution de courrier n’a pu avoir lieu ce jeudi sur les secteurs de Siorac, Saint-Cyprien, Belvès, Le Buisson-de-Cadouin ainsi que celui couvert par la plateforme de Sarlat, en raison de ce mouvement. Les salariés rassemblés sur les deux sites de Siorac et Sarlat dénoncent des conditions de travail dégradées et des pressions, plus particulièrement depuis une réorganisation commune entrée en vigueur le 15 octobre.

Les agents des deux sites ont fait savoir ce jeudi qu’ils maintiennent leur droit de retrait pour vendredi 26 octobre, avec un rassemblement commun à Sarlat prévu dès 8 heures.

Sud Ouest

2 commentaires pour “Les salariés des plateformes de Sarlat et Siorac ont cessé le travail.

  1. jevouslis
    mardi, 6 novembre 2018 à 23:06

    Après 11 jours de conflit, les employés des centres de tri de Sarlat et Siorac-en-Périgord, qui exerçaient leur droit de retrait, ont obtenu de la direction le départ de trois dirigeants locaux.
    Sud Ouest

  2. jevouslis
    jeudi, 8 novembre 2018 à 23:23

    Une autre employée de la Poste se suicide. Une postière du bureau de Saint-Astier, en Dordogne, s’est suicidée à l’âge de 52 ans, ce mercredi 7 novembre, au domicile de ses parents. Le matin même, elle avait rencontré Stéphane Greffe, délégué syndical Force Ouvrière de La Poste.
    Extrait de Sud-Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.