l’hôpital de Gourdon: un service de proximité de qualité

L’hôpital de Gourdon possède un service de médecine polyvalente dans le bâtiment principal. À ce jour, ce service est orienté vers une activité qui relève de la médecine générale avec des spécificités comme : la cardiologie, la gastro-entérologie, la médecine interne, la pneumologie, le sevrage alcoolique et les soins palliatifs.

Avec une capacité de 30 lits, une présence médicale assurée 24h/24 h et un effectif paramédical qui comprends, 7 infirmières/24 h et 7 aides-soignantes/24 h, l’activité de la médecine polyvalente a accueilli 997 entrées, enregistrée 6 692 journées et a enregistré un taux d’occupation évalué à 81 %, depuis le 1er janvier 2017, pour une durée moyenne de séjour est de 6.71 jours. Afin de répondre au mieux aux besoins des patients les différents professionnels du service bénéficient de formations : prise en charge de la douleur, soins palliatifs, addictologie. Le service de médecine travaille en partenariat avec les Instituts de Formation Aide Soignantes de Sarlat, les Instituts de Formations en Soins Infirmiers et Aide Soignants de Cahors.

Vie quercynoise : quelles sont les missions de la médecine polyvalente ?

Mme Dereix, Cadre de santé  : La mission de la médecine polyvalente est de maintenir un service de proximité de qualité, ouvert à tout patient et à toutes pathologies. Les équipes de soins s’attachent à mettre en avant des qualités humaines dans l’exercice de leurs fonctions de soins aux patients et d’accompagnement des familles. Du fait de l’éventail de ses spécialités, c’est un véritable service de proximité au niveau du bassin de vie de Gourdon et d’une partie de la région limitrophe. Il offre une prise en charge médicale globale permettant de gérer les pathologies relevant de la médecine générale avec l’accès à de nombreux avis spécialisés.

Quels sont les types de prises en charge ?

La médecine générale, qui comprend ; la cardiologie avec un praticien qui assure une présence biquotidienne pour un avis spécialisé et la réalisation d’explorations de type, écho-doppler vasculaire, échographies cardiaques, échographie trans-oesophagienne ou sous dobutamine, holter cardiaque ou épreuves d’effort. Mais il y a également ; la gastro-entérologie avec forte activité d’endoscopie. Les pathologies infectieuses en lien avec le service des maladies infectieuses du CH de Cahors. La pneumologie, en lien avec le service des maladies respiratoire du CH de Cahors. La Néphrologie en lien avec le service de néphrologie du CH de Cahors. Le diabète en lien avec le service d’endocrinologie du CH de Cahors. Les pathologies de la sphère ORL et l’Orthopédie avec l’hôpital de Figeac et la psychiatrie avec l’équipe du CMP de Gourdon et l’hôpital de Leyme. La prise en charge bénéficie également du service d’imagerie médicale et du laboratoire d’analyse au sein de l’établissement.

 Comment pouvons-nous faire une procédure d’admission en médecine ?

La procédure d’admission en médecine se fait de deux façons. Dans le cadre d’une admission programmée, lors de votre admission vous devez vous rendre d’abord au service des admissions pour créer votre dossier administratif avant d’être accueilli dans le service de médecine. Pour les patients attendus pour une addiction à l’alcool ils peuvent être orientés par différents intervenants : les médecins traitants, la médecine du travail, les médecins des centres de cure et de postcures, les Centres de soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA), l’Association Nationale de prévention en alcoologie et Addictologie (ANPA). Dans le cadre des admissions non programmées : la majorité des admissions se fait par le biais des urgences. Vous êtes envoyé par votre médecin traitant, ou bien vous vous êtes rendu aux urgences sur votre initiative. Le médecin des urgences, après un examen médical décide ou non de votre hospitalisation dans le service de médecine polyvalente.

Comment se passe l’organisation de la sortie ?

Selon l’évolution de votre état de santé, le médecin prescrira après le traitement de la phase aiguë de votre pathologie, une continuité des soins dans le Service de Soins de Suite et de Réadaptation, un retour à domicile simple ou avec l’aide du Service de Soins Infirmier à Domicile de l’hôpital de Gourdon ou éventuellement avec l’HAD Sud Lot. Les médecins, des infirmières, des aides-soignantes du service ou moi-même sommes prêts à vous aider dans votre démarche de soins pendant votre séjour hospitalier et à votre sortie. Une organisation et une collaboration étroite avec l’assistante sociale de l’hôpital permettent d’organiser au mieux votre retour à domicile. Une organisation avec les différents partenaires de la ville peut être mise en place, infirmiers libéraux, kinésithérapeutes, ainsi qu’avec les associations d’aides à domiciles.

O Ageorges La Vie Quercynoise

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.