NTM à Ecaussystème

Ils seront sur la scène de la prairie du Touron le dimanche 29 juillet.

Qu’on se le dise, 2018 sera l’année du rap et du hip hop partout en France et il semblerait que les festivals n’échappent pas à cette tendance. Entre les jeunes pousses qui explosent et les légendes qui renaissent, il y en aura pour tout le monde !  Le phénomène est si fort, qu’ Ecaussystème ne pouvait pas passer à côté. Aussi, face à un tel foisonnement artistique, les programmateurs ont tranché pour la crème de la crème, partant du constat toujours actuel, que « c’est certainement dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe ». Et pour le coup, il semblerait que le festival vous ait servi du suprême !  A l’occasion des 20 ans de l’un des albums les plus marquants du rap français, voilà que le Suprême NTM se réunit à nouveau sous son étendard, pour une série de concerts exceptionnels l’été prochain !

Toujours détenteurs du record d’albums vendus dans leur catégorie, leur tournée fera bien une halte à Gignac.  Kool Shen et JoeyStarr restent imprégnés des inégalités qu’ils ont connues en grandissant, ils critiquent le racisme et posent un regard réaliste sur la situation des banlieues. Leur style musical est celui d’un rap hardcore et authentique évoluant parfois vers plus de légèreté, avec les titres « La fièvre », qui ont participé à faire connaître Suprême NTM. Passionnés par la culture hip-hop directement importée des Etats-Unis, Kool Shen et JoeyStarr s’intéressent d’abord à la danse de rue.  En 1984, l’émission de télévision « Hip-Hop » lance le phénomène et sert de véritable tremplin. JoeyStarr et Kool Shen montent le groupe « Actuel Force », qui remporte plusieurs concours de breakdance en France et en Europe.

En 1991, Suprême NTM sort son premier album « Authentik » avec les titres « Le monde de demain », « L’argent pourrit les gens, C’est clair ». L’album s’écoule à 90 000 exemplaires en quelques mois. S’ensuit une première tournée qui s’achève sur un Zénith de Paris, plein à craquer. En 1992, c’est une première pour un groupe de rap. 1995 est l’année de « Paris sous les bombes », album sur lequel apparaissent les titres « La fièvre », « Tout n’est pas si facile » et « Qu’est-ce qu’on attend ». L’opus est un énorme succès et s’écoule à plus de 500 000 exemplaires. L’album de la consécration Suprême NTM sort en 1998. Le jour de sa sortie, 40 000 exemplaires sont vendus, ce qui représente un record pour un album de rap, aujourd’hui encore. Les morceaux « Ma Benz », « That’s My People », « Laisse pas traîner ton fils » et « Seine-Saint-Denis Style » deviennent des tubes et propulsent le groupe à l’affiche des plus grands festivals français.

Voici donc une légende qui s’annonce le dimanche 29 juillet sur la prairie du Touron, pour une soirée explosive ! Face à la jeune et talentueuse relève, soyez certains que le live des papas sera à la hauteur de leur réputation.  A noter, que la billetterie de cette soirée ouvre dès aujourd’hui, ainsi que le Pass 3 jours du festival, uniquement sur le site internet www.ecaussysteme.com. La suite de la programmation sera dévoilée très prochainement.

Medialot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.