Plan de Relance du fret ferroviaire

 L’État prévoit de développer des autoroutes ferroviaires et compte relancer le train des primeurs Perpignan-Rungis. Les droits de péage pour les trains de marchandises devraient également être rendus gratuits.

20 000 poids lourds de moins en 2021 ?

Grâce à ces incitations, l’État espère voir 20 000 poids lourds de moins sur les routes en 2021, correspondant à 425 000 tonnes de CO2 émises en moins. Le gouvernement a également la « ferme intention de rouvrir et développer les autoroutes ferroviaires », a ajouté Jean Castex. Des appels à projets seront lancés d’ici à la fin de l’année pour les lignes Bayonne-Cherbourg, Sète-Calais et Perpignan-Rungis, que l’État aimerait voir prolongée d’Anvers jusqu’à Barcelone.

 L’État prévoit de développer le transport combiné rail-route, car « c’est l’avenir »

Un des enjeux est la modernisation du réseau ferroviaire, auquel le gouvernement consacre « plusieurs milliards d’euros par an jusqu’en 2022 »

extrait du Point

Depuis 40 ans, la part de marché du fret ferroviaire n’a cessé de diminuer. De 45 % en 1974, « cette part n’est plus aujourd’hui que de 9 %, soit environ la moitié de la moyenne européenne », note le ministère de la Transition écologique, dans un communiqué publié lundi 27 juillet. Une baisse d’activité à laquelle s’ajoute une situation financière dégradée « par la grève de fin 2019 puis la crise sanitaire ».

En savoir plus L’Usine Nouvelle

4 commentaires pour “Plan de Relance du fret ferroviaire

Laisser un commentaire