Pour Huguette Tiegna, il faut « une transition énergétique et écologique responsable pour le Lot »

Suite à ses engagements lors de la campagne législative 2017, sur les enjeux de la transition écologique dans le département, y compris pour la méthanisation, Huguette Tiegna, députée du Lot, a opté en faveur de la concertation en rencontrant les différents acteurs lotois impliqués dans le développement de cette technologie de dégradation de la matière organique par des micro-organismes. Dans ce contexte, la parlementaire, après avoir rencontré les associations, s’est rendue, le vendredi 29 juin, sur le site de la Quercynoise et de l’Unité de méthanisation de Gramat, afin de préparer la réunion du comité de suivi qui se tenait le vendredi 13 juillet, à Cahors.

« Le principe de la méthanisation est intéressant dans le sens où il doit nous permettre d’atteindre l’objectif ambitieux de production de 10% de Gaz Vert en 2030. Le biogaz est une énergie renouvelable qui peut servir à la production de chaleur, d’électricité ou encore de biocarburant. Ce qui m’importe, c’est le respect de notre environnement. A ce titre, le cahier des charges de ces unités de méthanisation doit être cohérent, eu égard à la fragilité de nos sols karstiques, et le digestat doit être rigoureusement analysé et suivi afin d’éviter tout risque» a expliqué Huguette Tiegna. Très impliquée dans la problématique des énergies renouvelables, la députée, par rapport à son parcours scientifique, avait été nommée, en septembre 2017, responsable du texte dans le cadre de la Loi relative à la fin de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures sur le territoire français. Elle a intégré le groupe de travail éolien et, plus récemment, le groupe de travail photovoltaïque, présidé par Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition Ecologique, dont les conclusions ont été rendues le 29 juin. Ces deux démarches ont abouti à des rapports qui pourront servir, à court terme, de cadre de réflexion à des projets lotois.

 

« Nous avons le devoir de produire des énergies propres tout en relevant le défi essentiel de la protection de l’environnement et de la Biodiversité. Le Lot est sujet à des épisodes de pollution, notamment par l’eau, il est donc primordial d’être attentifs aux risques que l’on fait courir à la population » a conclu Huguette Tiegna.

Medialot

11 commentaires pour “Pour Huguette Tiegna, il faut « une transition énergétique et écologique responsable pour le Lot »

Les commentaires sont fermés