Africajarc 2018 – Programmation musicale

La programmation musique de la 20e édition d’Africajarc invite à nouveau à découvrir et apprécier un large panorama des musiques d’Afrique. Cette année encore nous défendrons avec conviction et loin des clichés le dynamisme des musiques traditionnelles et contemporaines d’Afrique. L’orientation de la programmation musicale s’est focalisée sur les rencontres et métissages des musiques d’Afrique avec des sonorités héritées ou venues d’ailleurs. Dans un contexte mondial où «l’autre» est synonyme de questionnement, la rencontre des cultures est ici magnifiée comme étant une richesse et un vif appel à la liberté ! Liberté de créer, de partager et de rencontrer «l’autre» en faveur d’un dialogue interculturel.

C’est en particulier le cas pour le concert d’ouverture par Ablaye Cissoko et Volker Goetze, illustration parfaite des rencontres d’artistes, ce duo transportera le public de l’église de Cajarc par sa musique envoutante.

La soirée Liberty Party du vendredi 20 juillet est le résultat d’une réflexion sur la rencontre des cultures permise par la liberté créatrice des artistes programmés. La liberté dans sa globalité, celle de créer, celle de partager et celle de se rencontrer. Les groupes Imarhan, Alsarah & The Nubatones, Mike Love et Pachibaba démontreront chacun à leur manière à quel point les rencontres entre les cultures peuvent déboucher sur des oeuvres riches et de qualité grâce à des artistes virtuoses.

Le samedi 21 juillet, le mythique groupe Touré Kunda fêtera ses quarante années de carrière lors d’un concert hautement symbolique puisqu’il était présent lors de la toute première édition d’Africajarc. Leur retour pour la vingtième est un honneur et une joie pour le festival. Sona Jobarteh l’une des rares femmes joueuses de kora (korafola) à avoir atteint la scène internationale, viendra inonder Cajarc de vibrations positives. Enfin, cette soirée intitulée tout simplement « légendes », sera l’occasion de voir un autre monument de la musique, le grand musicien et chanteur éthiopien Girma Bèyènè, accompagné du groupe Akalé Wubé pour une collaboration artistique à l’alchimie parfaite.

Le dimanche 22 juillet, nous ferons un focus sur un genre musical majeur, inventé dans les années 70 au Nigéria : l’Afrobeat. Style musical hybride et fédérateur où les mots résonnent pour éveiller les consciences. L’afrobeat demeure une musique festive et engagée et se démarque d’autres courants par le fait de transmettre la parole des sans voix. Seun Kuti ou encore Les Frères Smith seront ces messagers et le public ne pourra résister au groove conscient et fulgurant de leur Afrobeat ! Le duo John Bleck et Sorcier Apokalyps, vainqueur du tremplin 2017 d’Africajarc ouvrira le bal de cette soirée de folie.

Les musiques d’Afrique en vecteurs d’ouverture et de rapprochement entre les peuples c’est à Cajarc dans les rues et sur les scènes ! Une vingtaine de concerts qui présage d’ores et déjà de forts moments d’émotion avec pour dénominateur commun «le vivre-ensemble» en musique.

Plus d’informations sur : www.africajarc.com

Facebook : https://www.facebook.com/africajarc.festival/

Billetterie sur : https://africajarc.festik.net/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.