Homme/Animal : coupure ou partage ?

Mardi 28 janvier, Carrefour des sciences et des arts à Cahors par Guillaume Lecointre. La culture dans laquelle nous sommes envisage les rapports Homme/animal en termes de coupure. Pour s’en rendre compte, il suffit de constater les réactions lorsqu’on affirme que l’humain est animal. Cependant, les sciences d’aujourd’hui considèrent la place de l’humain dans l’arbre généalogique des espèces en termes de partages : nous partageons avec le reste des animaux des traits anatomiques, génétiques, comportementaux… Pourtant, les scientifiques du passé ont parfois mobilisé, eux aussi, des coupures. Leurs visions continuent d’être enseignées et cette logique de la coupure empêche de comprendre nos origines.

Quelques mots sur notre invité : Guillaume Lecointre est Directeur du département “Systématique et évolution” du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris (MNHN). Guillaume Lecointre résume ses thèmes de recherches ainsi : ” Ma recherche concerne les relations évolutives entre les êtres vivants. En d’autres termes, elle consiste à préciser, dans le « grand arbre de la vie », les relations d’apparentement entre les espèces. Elle est divisée en deux parties. La première partie consiste à s’assurer que l’on ne se trompe pas lorsqu’on recherche « qui est plus proche de qui » entre les espèces ; c’est-à-dire lorsque l’on construit la phylogénie. La seconde partie consiste à appliquer ce travail aux « poissons modernes », les téléostéens, dont le nombre d’espèces (30 000) constitue la moitié des espèces de vertébrés vivant aujourd’hui. “

INFOS PRATIQUES : Mardi 28 janvier 2020 | conférence à 20h30 et partage de desserts vers 22h | Espace des congrès Clément Marot, parking Bessières, Cahors | Gratuit | Ouvert à tous

Vos talents de pâtissier sont les bienvenus pour la 2e partie de soirée.

Carrefour des sciences et des arts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.