Visite de la salle capitulaire d’Issendolus

Le samedi 7 avril à 14 h 30 à l’Hôpital-Beaulieu d’Issendolus, une visite de la salle capitulaire sera proposée lors de cette rencontre de Partageons nos talents 2018. L’association pour le Patrimoine matériel et immatériel d’Issendolus, de l’Hôpital-Beaulieu et Sainte Fleur vous invite pour une visite commentée de la salle capitulaire du prieuré classé au patrimoine.

Ce bâtiment du XIIIe siècle, de l’ancien couvent des Hospitalières de Saint-Jean de Jérusalem sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, fut un hôpital fondé par Girbert et Aigline de Thémines en 1236 et donné à l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem en 1259. Jacques Audoin nous guidera dans cette partie d’histoire locale. Participation gratuite

Les animations de «Partageons nos talents» s’organisent sur le principe de la réciprocité, des habitants se rencontrent autour d’échanges de savoirs, de pratiques, d’expériences, dans une ambiance conviviale. Si besoin, possibilité de covoiturage ou de transport collectif. L’adhésion à l’Association Ségala-Limargue est demandée. Retrouvez la programmation 2018 disponible sur le site www.association-segala-limargue.fr ainsi que sur la page Facebook Association Ségala Limargue — Facebook.

 

1 commentaire pour “Visite de la salle capitulaire d’Issendolus

  1. jevouslis
    lundi, 16 avril 2018 à 15:49

    Plus de cinquante personnes étaient présentes pour cette animation de «Partageons nos talents» 2018.

    Jacques Audoin a emmené le groupe dans un premier temps au niveau de la perte dite «de l’hôpital», avec l’évocation de la conduite d’amenée d’eau vers le couvent. Devant l’entrée, près du grand mur de clôture, il a raconté l’origine historique avec la création d’un hôpital par Gerbert de Thémines et Aygline de Castelnau, en 1236, au lieu-dit Pech-Vilauges, et la donation de cet hôpital à l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem (dit de Malte) en juillet 1259.

    Devant la salle capitulaire, Jacques Audoin a donné des descriptions, avec beaucoup de réserve, du couvent car des études archéologiques restent à mener. Puis les activités du couvent, la vie des sœurs et l’évocation de grandes figures, jusqu’à la vente du couvent en 1793 comme bien public. Les participants ont été satisfaits de cette après-midi riche d’histoire, de connaissances sur l’intérêt géologique, archéologique, topographique et historique de ce lieu classé au patrimoine.

    Le 23 mai aura lieu à partir de 14 h 30 à la salle des fêtes de Lamativie, une rencontre animée par Françoise Nicot autour de la couture sur machine. Rendez-vous sur le site http://www.association-segala-limargue.fr ainsi que sur la page Facebook pour retrouver le programme 2018. Inscriptions au 05 65 38 98 17, gratuit (adhésion à Ségala Limargue demandée) mais places limitées.
    La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.