Du chantier archéologique à l’archéologie des chantiers

Frédéric RIVIERE est archéologue, spécialisé dans l’étude technique et pétrographique des liants architecturaux à base de chaux ou, plus simplement, des mortiers et des bétons anciens. En parallèle, il est également artisan, diplômé de l’École Européenne de l’Art et des Matières (EEAM) d’Albi. Ce double cursus lui permet d’allier connaissances théoriques et aspects pratiques afin de comprendre au mieux les choix et les gestes des bâtisseurs anciens.

La conférence en quelques mots : L’analyse du mortier de chaux est un aspect peu connu des nombreuses disciplines auxquelles fait appel la recherche archéologique. Elle permet pourtant d’explorer des thématiques jusque là peu accessibles, dont l’économie des chantiers, et d’avoir une approche renouvelée dans l’étude des structures anciennes. Mais comment peut-on arriver à formuler des hypothèses sur les aléas d’un chantier qui s’est déroulé il y a presque 2000 ans ? C’est là tout l’enjeu de cette conférence qui s’appliquera à démontrer, en prenant comme exemple la ville antique de Cahors, comment on peut faire parler un mortier… tant qu’il est chaux !

INFOS PRATIQUES : Mardi 3 décembre 2019 | conférence à 20h30 et partage de desserts vers 22h | Espace des congrès Clément Marot, parking Bessières, Cahors | Gratuit | Ouvert à tous

Vos talents de pâtissier sont les bienvenus pour la 2e partie de soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.