Pesée de cartables devant le collège

Mardi 9 octobre, la FCPE de Figeac organisait une pesée de cartables surprise devant le collège Masbou. Entre 7 h 45 et 8 heures, avant le début des cours, les collégiens étaient invités par des parents d’élèves à monter avec leur sac de classe sur un pèse-personne devant les grilles de l’établissement, puis peser le sac lui-même.

Une vingtaine d’élèves s’est gracieusement prêtée à cette pesée matinale… Avec un résultat édifiant : dans plus de 9 cas sur 10, le poids du sac dépasse 10 % du poids de l’élève. Il peut atteindre 20 % de ce poids, soit plus du cinquième de la masse corporelle de l’enfant ou de l’adolescent. «Le poids des sacs, c’est un problème que l’école traîne comme un boulet depuis toujours», ironise une maman d’élève en observant la scène. Des casiers sont mis à disposition par le collège afin que les élèves se délestent de leurs affaires par demi-journées. Mais ce dispositif est réservé aux seuls sixièmes. Et il n’exonère pas du poids du sac pendant les trajets. «Le problème n’est pas nouveau, concède Frédéric Lacabanne, président du conseil FCPE de Figeac. Comment le résoudre ? En dotant les établissements et les élèves de livres numériques, voire de tablettes pour certains cours. Apprendre aux élèves à mieux équilibrer leur sac et à adopter de bonnes postures de portage serait aussi utile» ajoute ce parent d’élève militant. «Le conseil départemental de l’Education nationale (CDEN) se tient jeudi prochain et discutera des dotations budgétaires des collèges. Nous lui transmettrons le résultat de cette pesée» a conclu le responsable FCPE de Figeac.

7 commentaires pour “Pesée de cartables devant le collège

  1. jevouslis
    mercredi, 10 octobre 2018 à 13:04

    J’ai essayé de porter le cartable de mes petites voisines, incroyable! comment peuvent-elles porter ça?
    c’est de la maltraitance! Qu’en pensez vous? Que peut-on faire pour que ça cesse?

    • courret
      mercredi, 10 octobre 2018 à 19:08

      Ma fille est entrée en sixième cette année, elle a 10 ans, pèse 37 kg et son cartable pèse au mieux 8 kg et au pire 10 kg. Elle se plaint régulièrement de douleurs aux cervicales… J’ai pu obtenir un certificat médical pour sa soeur aînée, en cinquième cette année, dont la colonne vertébrale s’est déformée ( sac pesant 11 kg en sixième, ma fille pesait 34 kg !!!!!)
      Quand je vois tous ces enfants crouler sous le poids de leur sac je sens monter une grande colère…

  2. Carthage
    jeudi, 11 octobre 2018 à 08:35

    Quelle honte ! La FCPE ferait mieux de s’inquiéter de la baisse générale du niveaux des élèves. En effet, ceux-ci ne savent plus écrire, plus lire correctement. Dans les établissements scolaires des casiers permettent le stockage des livres et autres matériels. De plus en plus de jeunes viennent en classe les mains dans les poches de moins en moins concernés par les apprentissages (horrible mot). Le mal de savoir est plus handicapant que le mal de dos souvent provoqué par autre chose que le poids des cartables.

    • jevouslis
      jeudi, 11 octobre 2018 à 10:02

      à “Carthage” Quelle honte de s’inquiéter de la santé des enfants! quel soulagement de nier les problèmes et quelle jouissance de mélanger tous les problèmes: ce n’est pas parce qu’ils auront mal au dos qu’ils apprendront mieux.

  3. Carthage
    jeudi, 11 octobre 2018 à 18:16

    « On ne résout pas les problèmes posturaux avec des histoires de cartables ! Le problème du poids des cartables ne doit pas occulter la question de la prévention des phénomènes de déviation de la colonne vertébrale et des troubles musculosquelettiques, liés à certaines pathologies ou à l’absence de pratique sportive. Dans 70 % des cas, les troubles posturaux sont corrigeables et on peut en limiter l’aggravation. Les 30 % restants sont d’origine génétique et nécessitent une prise en charge spécifique, souvent lourde comme le port d’un corset ou opération chirurgicale. » Christophe Fretay, ostéopathe à Rennes, article dans Ouest France du 12/07/2017.

    • jevouslis
      jeudi, 11 octobre 2018 à 20:17

      à “Carthage” décidément vous aimez tout mélanger

  4. Caro
    dimanche, 14 octobre 2018 à 19:45

    Je ne comprends toujours pas le système français , de faire déplacer toute une classe d’élèves plutôt que le seul professeur ! Il y a 30 ans en Allemagne j’ai vu ce fonctionnement qui m’est apparu d’une logique implacable ! Chaque niveau ayant sa salle de classe pour les matières générales , chaque élève ayant son propre bureau avec certaines de ses affaires dedans , comme en classe de primaire ….Les élèves ne sortant de cette salle que pour les cours scientifiques …Les professeur se déplaçant de classes en classes ! Des cours de 3/4 d’heures maxi , de 8h30 à 13h30 , 5 matières abordées avec une coupure dans la matinée et des activités sportives et musicales les après-midis ! En France on est encore bien loin de tous cela ! Le confort du profs est-il plus important que le dos des enfants , et l’organisation de leur rythme quotidien ? C’est ce qu’il m’avait été répondu lors d’un CA du collège de mes enfants par une gentille élue corporatiste ancien prof qui m’avait gentillement expliqué que les profs avait besoin de leur armoire avec leurs affaires dans leur classe !
    Bon voilà acheter des tablettes pour alléger les cartables oui pourquoi pas , mais mettre des casiers dans les couloirs pour tous ou changer le mode de fonctionnement me paraît moins coûteux , non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.